Accueil > Les symboles commençant par P > La symbolique de pain

La symbolique de Pain


La symbolique du pain.Le pain est le symbole du partage et de la vie. C'est l'aliment essentiel de l'homme.


Le pain nourricier

Le pain est l’offrande aux dieux la plus fréquente. Il symbolise la métamorphose et représente le cycle de la graine à la plante, de l'épi à la farine, puis de la farine au pain.
Ainsi, le pain symbolise la coopération de trois artisans indispensables à sa production : l'agriculteur, le meunier et le boulanger.


La vie et la survie

Le pain représente la nourriture humaine de base, à laquelle tout homme à le droit. Mais il représente également les efforts nécessaires pour l'obtenir. Ainsi, le pain symbolise les vertus du travail, l'espoir et la joie de vivre. L'expression Avoir du pain sur la planche l'illustre très bien. En outre, le pain possède également une dimension sacrée, et refuser d'accorder du pain à celui qui en manque est un acte condamnable.

Le pain est donc un aliment très précieux qui peut même sauver la vie. Par exemple, dans certains contes pour enfants tels que le Petit Poucet ou Hansel et Grtel le pain qu'ils sèment les tire d'un grand danger.
Aussi, c'est généralement le pain sec qui est considéré comme le pain de survie, et qui représente celui des deux-tiers de la population mondiale. Ce pain sans complément savoureux peut aussi signifier la misère ou la punition. D'ailleurs, le prisonnier ou l'enfant puni était autrefois mis Au pain sec et à l'eau.


Le pain sacré

Dès l'Antiquité, notamment dans les mystères antiques de Dionysos ou de Déméter, l'offrande de pain à déjà une valeur mystique.
De même, dans la tradition juive, le pain occupe également une place fondamentale. Aussi, avant d'en manger, il est obligatoire de se purifier les mains et de réciter une prière. Et pour commémorer la libération des hébreux de l'esclavage qu'il subissait en Egypte, ces derniers doivent manger du pain sans levain durant sept jours : "Vous ne mangerez point pendant cette fête de pain avec du levain ; mais pendant sept jours vous mangerez du pain d'affliction où il n'y ait point de levain, parce que vous êtes sortis de l'Egypte dans une grande frayeur, afin que vous vous souveniez du jour de votre sortie d'Egypte tous les jours de votre vie" (Deutéronome, XVI, 3).


Le partage du pain mystique

Le pain symbolise également la nourriture de l'âme. D'ailleurs, Jésus se présente comme étant le pain de vie, ou le pain descendu du ciel, c'est-à-dire celui qui nourrit l'âme autant que le corps. Et dans le Notre Père, le pain que demandent les chrétiens à Dieu ("Donnez-nous notre pain quotidien") se réfère bien à ce pain mystique qui nourrit l'âme aussi bien que le corps.
Aussi, partager le pain est un acte de foi inspiré par Dieu. En effet, le pain est un aliment simple qui est associé aux liens communautaires qui unissent les hommes.
De même, Jésus proposait à ces disciples de partager avec lui le repas de la Pâque : "Ayant pris du pain et rendu grâce, il le rompit et leur donna, en disant : Ceci est mon corps qui est donné pour vous ; faites ceci en mémoire de moi" (XXII, 19).
Ainsi, le pain représente le corps de Dieu. Aussi, un peu plus tard, au XIIe siècle, l'église décida de fabriquer un pain sans levain et qui fond dans la bouche afin d'éviter aux fidèles de mâcher le corps de Dieu. Il s'agit de l'hostie.

Autres symboles :