Accueil > Les symboles commençant par N > La symbolique de neuf

La symbolique de Neuf


La symbolique du chiffre neuf.Le neuf est le symbole de la complétude et du recommencement. Il représente l'échelle des valeurs du monde, ainsi que sa finitude.


Le chiffre de la gradation

Le neuf est le plus grand des chiffres. Aussi, de nombreuses civilisations antiques l'utilisaient comme outil de mesure et de classification de l'univers. Par exemple, dans la Grèce antique, la classification des arts, des sciences et des connaissances humaines étaient répartis entre neuf muses : Uranie présidait à l'Astronomie, Terpsichore à la Danse, Euterpe à la musique, Melpomène à la Tragédie, Polymnie à la Poésie, Caliope à l’Épopée, Clio à l'Histoire, Erato au Chœur lyrique et Thalie à la Comédie.

Le neuf est également associé aux neuf dons de l'Esprit de Dieu établis par saint Paul ; ou encore à la hiérarchie des anges dans l'Apocalypse. Ce chiffre fait également référence aux neuf cercles de l'enfer de Dante : les limbes, la gourmandise, la colère, la luxure, l'avarice, la trahison, la violence, l'hérésie et la fraude.
De même, dans la Bible, les échelles de Jacob et de Joseph d'Arimathie comptent neuf barreaux. Ces derniers représentent les degré que doit franchir celui qui cherche Dieu.


Le chiffre de l'accomplissement

Le neuf est le dernier nombre simple avant les décimaux. Ainsi, il symbolise la finition. D'ailleurs, dans la Kabbale, le neuf symbolise l'accomplissement.
Mais ce chiffre représente également l'ensemble d'un cycle jusqu'à son achèvement. Ainsi, il fait référence aux neuf mois de la gestation, mais également aux neuf ouvertures du corps de l'homme selon l'Islam (les oreilles, les narines, les yeux, la bouche, l'anus et le sexe).
En Egypte, le neuf est le nom de la montagne sacrée du Soleil. Les peuples nordiques, eux, associent ce chiffre au dieu Odin qui reste pendu à l'arbre cosmique durant neuf jours et neuf nuits, afin de recevoir les tablettes sacrées du savoir (les Runes). Quant aux chrétiens, le neuf représente la perfection absolue. En effet, ce chiffre est composé de trois fois la Trinité (le Père, le Fils et le Saint-Esprit), laquelle représente déjà la perfection.


Le chiffre de l'ordre cosmique

Dans l'Egypte ancienne, le neuf rend compte des éléments principaux de l'ordre terrestre et de l'ordre cosmique. En effet, ce sont neuf dieux qui sont à l'origine de la création du monde et de la configuration de l'univers : Atoum-Rê aurait émergé du chaos liquide initial (le Noun) et aurait donné naissance au couple Chou (l'air) et Tefnout (l'humidité). Ces derniers auraient à leur tour créés Geb (le dieu de la terre) et Nout (la déesse du ciel), lesquels auraient engendrés Osiris (le premier roi), Isis (son épouse), Seth (son frère) et Nephthys (l'épouse de Seth).

Le neuf représente également la fin et le recommencement, symbolisant par là même une renaissance. D'ailleurs, chez les Romains, on fêtait la purification de tous les garçons, neuf jours après leur naissance. On enterrait également les morts neuf jours après leur décès et on les célébrait tous les neuf ans.

Autres symboles :