Accueil > Les symboles commençant par M > La symbolique de mère

La symbolique de Mère


La mère est le symbole de l'essence de la vie, de la protection, de la fertilité, de la nourriture et de la terre.


L'origine de la vie

Dans les mythologies, la mère est au départ de toute chose, elle est à l'origine du monde. En outre, elle fait le lien entre l'au-delà et l'ici-bas, entre l'immortalité et la mort, entre le pur et l'impur.
Aussi, dans l'Antiquité, les mères originelles étaient souvent figurées par une allégorie. Cela pouvait être un labyrinthe ou une caverne. En outre, elles étaient considérées comme les protectrices de l'humanité, et notamment de la femme. Ainsi, Nout (la déesse originelle dans la mythologie égyptienne) était la mère du ciel et de la voûte céleste. Ou encore, Rhéa (la déesse grecque) était la mère de Zeus (le roi des dieux) et des principaux dieux de l'Olympe. De même, dans l'épopée de la Finlande antique (le Kalevala), Ilmatar (la déesse primordiale) chantait : "Je suis la plus ancienne des femmes, je suis la première mère des humains, j'ai été cinq fois épouse et six fois fiancée."


La Mère-Terre

La mère des dieux est souvent associée à la terre. c'est, par exemple, le cas de Gaïa (la déesse suprême) dans la mythologie grecque. Aussi, cette terre-mère représente le centre et le point de départ de l'histoire de l'humanité. Ainsi, elle revêt une dimension de fécondité et de fertilité. En effet, Gaïa représente la mère terrestre fertile. Et il en est de même pour Dana (la déesse-mère celte), Ninhoursag (la déesse sumérienne, Cybèle (la déesse phrygienne)...
Mais la déesse primordiale évoque également la mère nourricière. C'est le cas, par exemple, d'Hathor (la déesse égyptienne de la maternité), d'Isis (déesse grecque que l'on représente souvent en train d’allaiter)...

Cependant, si la terre nourrit et protège, elle ensevelit et détruit également. De ce fait, la mère-terre revêt aussi un caractère maléfique. Ainsi, la mère incarne une dualité : elle est à la fois nourricière et dévorante. C'est le cas, par exemple, de Cybèle (déesse phrygienne), de Déméter (déesse grecque), d'Isis (déesse égyptienne) ou d'Ishtar (déesse sumérienne), qui vont jusqu'à manger leurs propres enfants ou menacer d'engloutir l'humanité.


La mère vierge

Par ailleurs, dans de nombreuses religions, certaines mères portent un enfant sans avoir été fécondée. Elles symbolisent la matrice. Par exemple, dans le christianisme, la Vierge Marie qui met au monde l'enfant Jésus.
Aussi, cette mère-matrice représente la protection. C'est pourquoi dans le christianisme, l'Eglise est associée à la mère, et le croyant à l'enfant.

Autres symboles :