Accueil > Les symboles commençant par M > La symbolique de mandragore

La symbolique de Mandragore


La symbolique de la mandragore.La mandragore est le symbole de la prospérité, de la fécondité et de la mort. C'est une plante magique dont la racine présente une forme humaine. La mandragore poussait sous les gibets.


Une racine anthropomorphe

La mandragore est une plante méditerranéenne à fleurs bleues, blanches ou rouge. Elle se caractérise par sa grosse racine qui ressemble à un corps humain avec deux jambes poilues. Aussi, c'est à cause de cette apparence d'homoncule que des pouvoirs maléfiques et bénéfiques lui sont attribués.
Ainsi, dans l'Antiquité grecque et romaine, la mandragore était utilisée dans les philtres d'amour. En effet, elle était censée guérir la stérilité. Elle avait également le pouvoir de multiplier l'argent. En outre, les mandragores qui poussaient au pied des gibets étaient supposées être fécondées par le sperme des pendus. Elles étaient donc particulièrement appréciées.
Selon les traditions rabbiniques, la mandragore aurait poussée au paradis terrestre.


L'arrachage de la mandragore

L'arrachage de la mandragore devait suivre un rituel méticuleux. Tout d'abord, l'arrachage devait se faire durant les nuits de pleine lune. Une jeune fille se plaçait à côté de la plante pour lui tenir compagnie. Aussi, l'officiant traçait trois cercles autour de la plante, puis creusait pour en dégager la racine. Ensuite, on passait l’extrémité d'une corde autour de la racine et on attachait l'autre extrémité au cou d'un chien noir. On appelait alors le chien qui se mettait donc à tirer sur la corde, ce qui arrachait la mandragore du sol qui émettait un hurlement. Enfin, la racine était lavée et macérée, puis enveloppée dans un linceul.
Ce n'est qu'en respectant ce rituel sophistiqué que la plante devenait bénéfique. Au contraire, si ce rituel n'était pas respecté, celui qui l'avait arrachée devenait fou en entendant les cris de la plante et était maudit.


Une plante médicinale

La mandragore était déjà considérée comme une plante médicinale dans les tablettes de Nippur (les plus anciens textes de médecine). Aussi, Hippocrate recommandait cette plante pour soigner l'angoisse et la mélancolie, mais également pour anesthésier.
Ses vertus aphrodisiaques étaient reconnues par les Grecs, les Romains et les Arabes qui appelaient ses fruits rougeâtres les pommes d'amour, en raison des rêves érotiques qu'ils provoquaient.
De même, dans la Bible, Rachel, atteinte de stérilité réussit à avoir un enfant après avoir consommé des baies de mandragore.

Autres symboles :