Accueil > Les symboles commençant par J > La symbolique de jardin

La symbolique de Jardin


Le jardin est le symbole du paradis sur terre.


Le jardin d'Eden

Dans la Genèse, le paradis est représenté par le jardin d'Eden. Il s'agit d'un lieu idyllique. Aussi, c'est dans ce jardin que Dieu y plaça le premier homme et la première femme. Mais à cause de leur péché, celui d'avoir goûté au fruit défendu, Dieu les chassa du paradis. Aussi, cette version biblique du paradis perdu reprend en fait d'anciens mythes mésopotamiens, lesquels évoquent un âge d'or disparu.

Par ailleurs, l'art de l'harmonie avec la nature et l'art des jardins peut être considéré somme une tentative de recréer ce jardin idyllique.


La spiritualité et la source de vie

Le jardin peut également évoquer une certaine spiritualité, mais aussi une certaine rigueur. C'est le cas, notamment, du jardin médiéval de l'abbaye, enclos de murs. D'ailleurs, saint Benoît précise : "Si cela est possible, on doit construire le monastère de telle sorte qu'on y trouve tout le nécessaire, c'est-à-dire : de l'eau, un moulin, un jardin, une boulangerie et des officines, pour que l'on puisse y pratiquer différents métiers, de sorte que les moines n'auront pas besoin de sortir au dehors, ce qui ne vaut rien du tout pour eux".
Ainsi, le jardin du monastère devient un lieu d'humilité qui permet au moine d'élever son âme, tout en se rendant utile à la communauté.
En outre, le jardin apparaît comme rigoureusement et symboliquement organisé, notamment avec les jardins en damiers comprenant un potager, des herbes aromatiques et médicinales, mais aussi des fleurs telles que le lys blanc (symbole de la pureté virginale), la rose rouge (symbole du sang du christ et des martyrs), et enfin le puits qui représente le Christ, c'est-à-dire la source de vie.


Un espace de plaisir

Le jardin médiéval du château est également enclos de murs. Cependant, il est davantage associé au plaisir et vise surtout à exalter les sens avec les couleurs exaltantes des fleurs et leur parfums enivrants, avec de bruit de l'eau de la fontaine, avec les écorces, les épines et les feuilles qui stimulent le sens du toucher, et enfin, avec les fruits délicieux.
En outre, le jardin du château est un lieu retiré, ce qui permet de s'échapper des laideurs et des angoisses du monde.


Le jardin à la française

Le jardin à la française représente un tout hiérarchisé et ordonné, selon les lois de la géométrie et de l'optique. D'ailleurs, le jardin du château de Versailles l'illustre très bien. En effet, les plans dessinés par Le Nôtre témoignent d'une tentative de maîtriser l'espace, avec le souci de l'harmonie.


Le paradis d'Orient

Les musulmans représentent le paradis comme un jardin composé de parterres d'arbustes odorants, d'arbres fruitiers, de fontaines, de pavillons accueillants..., le tout agrémenté d'essences parfumées et fleuries. C'est d'ailleurs de cette façon qu'est décrit le séjour des croyants dans l'au-delà, dans le Coran.
Aussi, l'art des jardin tel que le conçoit le monde islamique est certainement né en Iran, puis s'est propagé jusqu'au Maghreb et en Andalousie. Le jardin d'orient a également hérité des techniques sophistiquées d'irrigation en oasis. De plus, les hauts murs qui l'entourent symbolisent l'intériorité, et les essences fruitières qu'il enferme symbolisent la toute puissance de la création divine. Enfin, la fontaine représente la source de vie.


Le jardin d'Asie

Le jardin japonais est avant tout une évocation poétique de la nature. En outre, il représente un microcosme idéalisé, dans lequel les érudits aiment se réfugier.
Le jardin asiatique est également un art de la mesure. En effet, il vise a miniaturiser les éléments afin de faire pénétrer un monde complet dans un espace réduit, tout en prenant soin de ne pas l'étouffer. Ainsi, plus le jardin est petit, plus il est beau et réussi.

Autres symboles :