Accueil > Les symboles commençant par G > La symbolique de génie

La symbolique de Génie


Le génie représente la part du spirituel en l'homme. Il est généralement représenté comme une créature fantastique invisible. Dans certains contes orientaux, il apparaît comme un serviteur dévoué.
Chez les chrétiens, le génie est apparenté à l'ange gardien, tandis que chez les Amérindiens il est associé à l'animal "double".


La mythologie romaine

Dans la mythologie romaine, le génie symbolise l'âme. C'est "la personnalité divinisée d'un homme, tel qu'il est venu au monde." (George Dumézil). Plus précisément, il est considéré comme le double du moi, c'est-à-dire le moi profond ou le moi réel. Ainsi, chaque homme est censé porter en lui un genius (ou une junon pour la femme) qui lui est propre et qui dicte ses actions.
En outre, le génie tend davantage à protéger l'individu qu'à lui nuire. D'ailleurs, certains génies sont considérés comme les protecteurs des quartiers, des édifices, des villes et des légions. Par exemple, il existait le génie du peuple romain, ou encore, sous l'Empire, le génie de l'empereur.


Les bons et les mauvais génies

Il existe de nombreuses similitudes entre les génies et les démons. Par exemple, certains génies mésopotamiens ont une apparence menaçante. Cependant, ils peuvent aussi effrayer les forces du mal et ainsi protéger les hommes.
On retrouve cette opposition entre la capacité de nuire et celle de se montrer bienfaisant dans de nombreuses civilisations. Par exemple, à Rome, les larves et les lémures, qui sont des créatures angoissantes, s'opposent aux Lares, qui sont des entités surnaturelles et protectrices. Aussi, en Asie et notamment en Birmanie, les Nats (génies du foyer) sont tout aussi capables de nuire que de faire le bien.

Autres symboles :