Accueil > Les symboles commençant par E > La symbolique de éclipse

La symbolique de Éclipse


L'éclipse est une occultation de la lumière solaire. Elle est généralement associée à des événements dramatiques, ou à un changement capital dans l'histoire sur lequel le genre humain n'a pas de prise.


Selon une conception du temps non cyclique

Une éclipse fait généralement partie des signes annonciateurs de la fin du monde. On la retrouve d'ailleurs dans les phénomènes célestes décrits dans l'Apocalypse de saint Jean. L'éclipse la plus célèbre est certainement celle qui s'étendit sur Jérusalem lors de la crucifixion du Christ : "C'était environ la sixième heure quand, le soleil s'éclipsant, l'obscurité se fit sur le pays tout entier, jusqu'à la neuvième heure. Le rideau du Temple se déchira par le milieu, et Jésus dit en un grand cri : Père, je remets mon esprit entre tes mains. Et, ce disant, il expira " (Luc, XXIII, 44-46).
L'éclipse des Évangiles correspond à l'apparition de l'étoile de Bethléem lors de la naissance du Christ.


Selon une conception du temps cyclique

Il faut en fait remonter aux traditions animistes pour voir l'éclipse plus naturellement intégrée aux cycles cosmogoniques. L'éclipse solaire y est symbolisée par le jaguar céleste qui tente de dévorer le soleil et dont on peut se prémunir en lançant des flèches vers l'astre attaqué, en criant pour effrayer le fauve (P. Clastres, Chronique des Indiens guayakis).
Dans les traditions vietnamiennes, les enfants doivent alerter à coups de casserole un seigneur endormi pour faire recracher le soleil qu'une grenouille géante a avalé.

C'est donc avec le temps non cyclique du monothéisme que l'éclipse est devenue le signe d'une fatalité particulièrement dramatique. Aussi, l'étude du rythme des éclipses et des étoiles filantes est devenue au siècle des Lumières le symbole de la lutte contre les superstitions.

Autres symboles :