Accueil > Les symboles commençant par B > La symbolique de blé

La symbolique de Blé


La symbolique du blé.Le blé est le symbole de la fertilité, de la vie et de la résurrection. C'est également l'un des plus forts symboles du don divin.


Un aliment essentiel

Dans l'Egypte ancienne, l'épi de blé était l'emblème d'Osiris (le premier pharaon mythique). D'ailleurs, celui-ci avait appris les techniques agricoles aux hommes. Aussi, après sa mort, Seth (son frère) le démembra et enterra les morceaux à travers le pays. Ainsi, Osiris devint la cause de la croissance annuelle des cultures. En outre, lors de la coupe et du battage de la moisson, les Égyptiens reconstituaient symboliquement la mise à mort et le démembrement du dieu.
Tandis que dans la Grèce antique, un rituel consistait à récolter un grain de blé en silence et à le placer dans un ostensoir. Ce geste représentait l'union de Déméter (la déesse des moissons et de la fertilité) avec Zeus. Ainsi, le culte de Déméter assurait le retour cyclique des saisons, c'est-à-dire l'alternance de la mort et de la résurrection.


Le blé dans la Bible

Dans la Bible, le blé est associé au rassemblement et à la multiplication des tribus d'Israël. En effet, selon la légende, Joseph était prisonnier en Egypte. Cependant, il fut libéré grâce à son don d'interprétation des rêves. Ainsi, il expliqua au pharaon la signification de deux songes. Plus précisément, dans le second, le roi vit sept épis gras et bons sur une même tige : "Et voici que sept épis maigres et brûlés par le vent d'est poussaient après eux. Et les épis maigres engloutirent les sept épis gras et pleins" (Genèse, XLI, 23). Joseph expliqua alors au pharaon que les sept épis gras signifiaient sept années de grande abondance, et les sept épis maigres, sept années de famine.
Pharaon chargea alors Joseph de ramasser et d'emmagasiner les récoltes des années d'abondance. Il devint alors riche et puissant en vendant les grains aux Égyptiens, lorsque la famine frappa le pays. Puis les frères de Joseph firent le voyage en Egypte pour acheter du grain. Ils formèrent alors les douze tribus d'Israël.
Ainsi, cette histoire vise à démontrer que Dieu, qui n'abandonne jamais Joseph, scelle le sort des fils d'Israël à travers la culture et le commerce du blé.

Néanmoins, dans l’Évangile de saint Jean, Jésus dit : "Si le grain de blé tombé en terre ne meurt, il reste seul ; mais s'il meurt il porte beaucoup de fruit. Qui aime sa vie la perd ; qui hait sa vie en ce monde la conservera pour la vie éternelle" (Jean, XII, 23-25). Ici, le blé devient le symbole du mépris du monde d'ici-bas. En outre, le grain de blé qui meurt ne produit plus la famine, mais devient la promesse de la vie éternelle.

Autres symboles :