Accueil > Les symboles commençant par B > La symbolique de blanc

La symbolique de Blanc


Le blanc est le symbole des plus hautes valeurs. c'est une couleur très positive.


La pureté et le deuil

Depuis l'Antiquité, la symbolique du blanc s'articule autour de la pureté. D'ailleurs, dans le monde catholique, le blanc du baptême ou du premier communiant le désigne comme affranchi du péché et élu de Dieu. En outre, dans l'Ancien Testament, il est écrit : "Purifie-moi avec l'hysope, et je serai pur. Lave-moi, et je serai plus blanc que la neige" (Psaumes, LI, 7).

Par ailleurs, au XVIIe siècle, le blanc était également la couleur du deuil, notamment à la Cour de France. De même, cette couleur fut utilisée un peu plus tard pour le deuil des jeunes femmes et des enfants (les "anges"). Mais par la suite, c'est le noir qui fut devint associé à la mort.
Néanmoins, le blanc reste encore aujourd'hui la couleur de l'au-delà, c'est-à-dire de la lumière divine.


La propreté, du vieillissement et de la santé

Le blanc est également associé à la propreté, au corps et à l'intimité. D'ailleurs, les draps et les sous-vêtements, qui étaient blancs autrefois, suggèrent une propreté parfaite. Mais cette propreté est également à prendre au sens figuré. En effet, le blanc désigne aussi l’honnêteté.

Par ailleurs, le blanc évoque également la vieillesse qui se caractérise par les cheveux blancs, mais aussi par la mauvaise santé. Ainsi, il évoque par là même les hôpitaux, la mort, les os et le linceul, voire même les fantômes et les revenants.


La royauté

Le blanc était la couleur de la France d'Ancien Régime. De plus, il était aussi la couleur dominante dans l’uniforme de l'infanterie française aux XVIIe et XVIIIe siècles. De même, à la Révolution, les monarchistes étaient appelés les Blancs, par opposition aux Bleus qui désignaient les républicains.

En complément :

Autres symboles :