Accueil > Les symboles commençant par B > La symbolique de baptême

La symbolique de Baptême


Le baptême symbolise la mort et la renaissance. C'est le premier sacrement chrétien qui marque l'entrée dans l'Eglise en effaçant le péché originel.


Une ablution particulière

L'histoire des religions compte de nombreux bains sacrés ou autres rites d'ablutions. Ils symbolisent la purification et le renouvellement grâce à l'eau.
Aussi, le baptême chrétien présente de nombreuses similitudes avec les ablutions rituelles juives, le baptême de Jean-Baptiste ou les bains quotidiens des esséniens. Néanmoins il s'en distingue par le fait d'être un rite d'agrégation en plus d'être un rite de purification.

En outre, dans le baptême chrétien, on ne se baigne pas, mais on est baigné par un autre. Ainsi, le baptême se présente comme une initiation qui se déroule en six étapes :

  • La première étape est celle de la disparition dans l'eau (que ce soit symboliquement par affusion, ou par immersion totale). Elle représente la plongée dans la mort, et rappelle par là même celle du Christ. Aussi, le fait que l'eau baptismale soit versée à trois reprises symbolise les trois jours que le Christ a passé au sépulcre.
  • La seconde étape correspond à la sortie de l'eau. Elle représente la libération et fait référence à la sortie des Hébreux de l'Egypte, mais également à la sortie de Jésus de son tombeau.
  • La troisième étape est celle de la purification morale. Elle rappelle le baptême du Messie par Jean-Baptiste dans le Jourdain. Cette purification symbolise la rémission des péchés. D'ailleurs, les premiers chrétiens attendaient l'article de la mort pour se faire baptiser.
  • La quatrième étape est celle de l'incorporation. Les baptisés sont alors symboliquement incorporés au corps du Christ et assimilé à ses membres.
  • La cinquième étape est celle de l’alliance avec Dieu. Il s'agit de s'engager activement envers lui.
  • La sixième étape correspond à la sanctification. En effet, le baptisé étant né à nouveau et purifié, il acquiert un statut ontologique neuf qui exige un nouveau comportement.

La renaissance

Le baptême est donc un rite par lequel l'âme et le corps du baptisé sont préparés à recevoir le message et à renaître. En effet, le baptisé, alors né de l'eau et de l'Esprit, reçoit la grâce de l'Esprit saint. De fait, l'individu qui est baptisé passe d'un mode d'existence biologique à un mode d'existence ecclésial. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'au Moyen Age, les parents biologiques ne devaient pas assister à la cérémonie.

Par ailleurs, différents rites étaient pratiqués au moment du baptême pour protéger l'enfant et lui assurer son avenir (certains sont encore en usage aujourd'hui). Par exemple, le berceau était orné de signes protecteurs ; on laissait le bonnet de baptême imprégné des saintes huiles sur la tête pendant plusieurs jours ; à la sortie de l'église, le parrain jetait des fruit secs (remplacés aujourd'hui par des dragées) en symbole de longue vie et d'abondance ; la marraine et le parrain offraient des cadeaux à l'enfant et lui donnaient un nom afin de marquer son intégration dans la collectivité ; les parents offraient un repas de fête ; le baptisé était vêtu de blanc pour signifier l'effacement du péché originel.

Autres symboles :